La fête du village à travers l'histoire

La fête du village lancée en 1991 par l'AAM présidée par Bernard Egles est devenue une tra­dition : chaque année au mois de juin elle a lieu dans le « vieux village ». En 1997, elle se tient dans la rue Principale et le mauvais temps se contente de quelques gouttes, contrastant avec les trombes d'eau du début de l'après-midi. Le thème « feux de l'histoire » évoque Mittel de 1900 à 1944 : la jeune Elaine Wisé pose des ques­tions aux deux conteurs Charles Mehl le conteur accordéoniste et Albert Kuhn le HERGELOF­FENER. Le tout avec une sonorisation impeccable et l'embrasement du clocher par les feux de Bengale.

1998, le soleil est présent et la fête dure toute la journée Les fermes ont ouvert leurs portes à des associations : la ferme SEYTEL a accueilli les pompiers proposant brochettes et viandes ; dans la ferme Bauer transformé en camp de l'ouest américain se côtoient indiens et cow­boys proposant des hamburgers de bison ; la maison BRUCKMANN accueille le tennis club aux accents de la musique bretonne ; la MAPE (,association de parents d'élèves) régale ses convives avec la paella dans la cour "Eglès". Mais il n'y a pas que le manger, des activités diverses sont offertes aux petits et aux grands. 1998 c'est aussi le mondial du foot et la MAPE a installé un écran géant pour satisfaire de nombreux supporters. Des artistes se retrouvent dans l'église pour exposer leurs œuvres et dans la rue se sont installés des artisans. A la tombée de la nuit c'est l'apothéose avec un magnifique feu d'artifice musical tiré autour de l'église.

En 1999, la fête a débuté à 18h00 ; dans la rue Principale tartes flambées, merguez, knacks sont offertes aux affamés ; à 19h45 un concert, spec­tacle de musique populaire est donné par l'or­chestre Roger Halm avec une présentation d'Albert Kuhn; chanteurs, comédiens et jeunes artistes du village sont également sur scène ; et comme précédemment un grand feu d'artifice musical conçu par Pascal Kintz et son équipe « Atelier 3 » termine la fête. En 2000, innovation avec un thème « la fête du cervelas » en honneur de cette spécialité alsacienne ; culte œcuménique, apéritif concert par l'EMO et enfin dans les fermes sont servis les « cervelas » préparés de diverses façons ; l'après-midi la fête se poursuit dans la rue Principale avec notamment des danses folklori­ques du groupe Carillon, les regards jetés sur les stands des artisans, commerçants, la visite à l'église pour admirer des aquarelles, les tours de manège rue des Jardins. Et pour clore la fête, le traditionnel feu d'artifice musical : c'est l'apogée.

Chaque année cette tradition se perpétue parfois dans la rue Principale et d’autres fois dans la cours de l’école élémentaire.